LEAD MANAGEMENT et MARKETING DIGITAL : « Du Lead au Deal »

LogoSalonNouvelle-Techno
Acemis anime le 30 octobre 2014 une table ronde
« Du Lead au Deal ! Comment transformer les contacts en clients ! »
dans le cadre du salon Rent 2014 – Les nouvelles technologies pour l’immobilier –
avec des experts du marketing digital sur le marché immobilier en France
et aux États-Unis.
 
Pour gagner un maximum de deals, faut-il privilégier la quantité ou la qualité des contacts à transformer ? A-t-on trop de leads acquéreurs ou vendeurs avec une difficulté à trouver les « bons » ou plutôt pas assez avec une problématique d’en détecter toujours plus ? Selon la conjoncture du marché de l’immobilier, la réponse peut varier.
 
Nous aborderons les différentes situations avec des témoignages sur les marchés français et américain :

  • Comment détecter des leads acquéreurs ou vendeurs ? Retours d’expériences, nouvelles pratiques.
  • Comment les qualifier et identifier les « bons » ? Analyse des comportements sur les sites internet ? Qualification au téléphone ? Spécificités des leads acquéreurs ou vendeurs ou autres types de leads ?
  • Comment les suivre dans le temps et les convertir ? Retours d’expérience, Parcours d’achat ou de vente, Apporter de la valeur aux contacts (stratégie de contenu, portails d’information, ..) ? Outils de l’agence ou du négociateur pour mieux suivre et stimuler la relation (mobilité ?) …
 
Si vous souhaitez des informations complémentaires, merci de nous contacter ici.
 
Mercredi 29 et jeudi 30 octobre 2014
Palais Brongniart, 28 place de la Bourse – Paris

Face au numérique, il faut humaniser la relation client

FilmXerfi_NDiquero
Cela peut sembler paradoxal : la révolution numérique et les machines transforment progressivement tous les champs de l’entreprise.
Pourtant, il existe une compétence pour laquelle le facteur humain n’a jamais été aussi important : la relation-client. (suite…)

Consultants : la bataille de l’expertise

ArticleLExpress3274Des experts sont désormais fréquemment appelés au chevet des grandes entreprises, dans le cadre de contrats négociés au plus haut niveau. Grands cabinets de conseils internationaux et acteurs de niche se partagent le marché.
 
Extrait de l’article de l’Express – N°3274
du 2 avril 2014 de Manuel Jacquinet


L’esprit « boutique » des spécialistes
« Quelques cabinets ayant, dès leur création, misé sur une spécialisation dans la relation client ont aujourd’hui atteint une taille respectable. (…)
Le cabinet Acemis – 30 consultants et 3,5 millions d’euros de chiffres d’affaires avec des clients comme BNP Paribas, Orange, Gefco, Point.P, Veolia Eau, la Banque Postale ou la SNCF – a aussi trouvé sa place parmi les spécialistes de référence. »
 
 

Bilan 2013 et perspectives 2014 par Eric Dauteloup


Eric DautelRelationClientMag_Dec2013oup, directeur associé en charge du pôle conseil d’Acemis, détaille ce qu’il retiendra de l’année 2013 dans l’univers de la relation client et ses attentes pour 2014.
 
(Extrait) Quels faits marquants et tendances retenez-vous de encore le besoin d’accéder de manière fluide à un niveau d’expertise pour des besoins d’assistance qui ne se traitent pas de manière automatisée. (…)
– Les réflexions sur l’expérience client qui touchent de plus en plus de secteurs et de types d’entreprises : après les télécoms et la distribution, les assurances et les services publics, maintenant les banques, le transport, et les sociétés de services pensent et construisent leur relation clients de manière à produire une expérience d’interaction la plus favorable et la plus efficace possible. C’est également l’occasion pour les marques d’organiser une relation directe avec leurs clients, en s’appuyant sur réseaux sociaux (les fans par exemple).
– Dans un autre registre, l’approche directe et transparente, provocatrice de Free dans le prolongement de son activité mobile (pour le lancement de la 4G ces derniers jours). Un moyen de renforcer le très fort capital sympathie pour la marque en visant à incarner LA transparence sur le secteur des télécoms (en misant sur les difficultés de ses concurrents). À concrétiser dans la durée pour maintenir une base de clients loyaux et fidèles sur l’activité mobile. (…)